Mes bifurcations par André Brink

Publié le 5 avril 2010

Une plongée dans la conscience blanche et l’histoire mouvementée de l’Afrique du Sud Brink a entrepris, à 70 ans d’écrire ses mémoires ou « ses bifurcations » d’intellectuel blanc, face à l’Apartheid, dans son pays l’Afrique du Sud. Il a acquis dès les années 70 une aura internationale, par ses romans superbes et courageux et ses nombreuses initiatives contre l’Apartheid. Trois de ses romans à ma connaissance ont fait rapidement le tour de la planète : « Une saison blanche et sèche », « Un turbulent silence », « Au plus noir de la nuit », trois révélations pour moi dans les années 80. Dans « mes bifurcations » André Brink ne nous livre pas une autobiographie ordinaire : Bien sûr son histoire personnelle, marquée par son enfance dans la communauté Afrikaner est attachante, racontée avec talent et sensibilité. Dans sa communauté blanche, Noirs et Blancs ne se rencontrent jamais, mais cela ne l’empêche pas de s’endormir la peur au ventre, persuadé « qu’un Noir est tapi sous son lit ». Mais ce qui fait son prix est son extrême sincérité, pour faire part de ses difficultés à s’arracher « au ghetto mental blanc », aux avantages de sa communauté d’origine qui dirige le pays, et impose un régime de discriminations à la majorité noire, ses […]