Petits suicides entre amis, par Arto Paasilinna

Publié le 29 novembre 2008

Onni Rellonen est un petit entrepreneur au bord de la faillite, il a décidé d’en finir avec la vie Il fait la connaissance du Colonel Hermanni Kemppainen, veuf éploré, au moment où ce dernier envisage lui aussi de se suicider. Après avoir réussi à s’en dissuader l’un l’autre, ils se rendent à l’évidence : nombreux sont les candidats au suicide. Dès lors, pourquoi ne pas fonder une association et publier une annonce dans le journal ? Le succès est immédiat. Tous les deux organisent un séminaire de suicidologie à l’issue duquel une trentaine d’apprentis suicidaires décident d’embarquer dans un bus flambant neuf avec pour destination, la mort collective. Commence alors une folle tournée à travers la Finlande. Tous les candidats sont hauts en couleur. Embarquent un joyeux bout-en-train, un vieux Lapon éleveur de rennes … Le périple loufoque les mène à un train d’enfer des falaises du Grand Nord jusqu’au cap St Vincent au Portugal, en passant par la Suisse. Petits suicides entre amis s’adresse à tous ceux qui ont des idées noires. C’est un conte loufoque et burlesque qui montre à quel point la vie vaut la peine d’être vécue. L’humour noir est sans cesse renouvelé par une cascade […]

La douce empoisonneuse par Arto Paasilinna

Publié le 29 novembre 2008

Linnéa, gentille veuve d’un colonel finlandais mènerait une existence simple et heureuse dans sa maisonnette avec sauna non loin d’Helsinski si elle ne vivait pas dans la terreur de son neveu et de sa bande. En effet ces derniers, de parfaits ivrognes et imbéciles malgré leur jeune âge, viennent chaque mois lui voler sa pension et mettre sa maison à feu et à sang. Lorsqu’un jour, ils ne s’en contentent plus et veulent lui extorquer un testament à leur avantage, elle décide d’en finir avec ce cauchemar et de porter plainte. Elle quitte sa maisonnette rouge et s’installe chez son ex-amant le médecin Jaakkokivistö. Elle trouve chez lui tous les ingrédients nécessaires à la fabrication d’un poison dont elle compte se servir pour elle-même en cas d’attaque. Elle trouvera en lui aussi toute l’aide nécessaire dans la guerre ouverte engagée avec les trois brutes. L’histoire de la douce empoisonneuse par Arto Paasilinna est originale et loufoque. La pauvre Linnéa nous inspire d’abord de la pitié, puis le roman part dans tous les sens. Les évènements dépassent la pauvre petite mamie qui ne sait plus trop où donner de la tête. Le comique de situation est sans cesse renouvelé. Derrière cette […]

Un homme heureux par Arto Paasilinna

Publié le 29 novembre 2008

Un homme heureux par Arto Paasilinna est un conte rempli de poésie qui sous ses airs naïfs asticote une société repliée sur elle-même et passablement querelleuse et invite à plus de tolérance et d’ouverture à la nouveauté. Akseli Jaativen a été chargé de construire un nouveau pont dans le village finlandais de Keruswäki, à l’endroit même où, pendant la guerre civile de 1918, une sanglante bataille a opposé Blancs et Rouges. Dans ce milieu fermé, de maladresses en malentendus, de bisbilles en provocations, les relations se tendent entre les notables locaux et le nouveau venu. Ce dernier se fait rosser, humilier, puis finalement renvoyer de son poste d’ingénieur des ponts et chaussées. Mais Jaativen n’est pas un homme à se laisser faire Il prépare une diabolique vengeance, dont ses persécuteurs se mordront les doigts. Nous sommes entraînés dans un conte à l’ambiance ouatée, innocente dans un village nordique, hors du temps. L’écriture simple, presque enfantine, quand l’auteur joue avec les répétitions renforce l’impression de légèreté. L’auteur croque une savoureuse galerie de portraits caricaturaux et franchement drôles. Son humeur se fait grinçant lorsqu’il s’attaque aux représentants de l’ordre, aux fonctionnaires et aux ecclésiastiques.