L’Europe frigide par Elie Barnavi

Publié le 8 mars 2009

C’est à l’occasion d’un débat sur l’Europe organisé à Saint Brieuc en avril 2008 entre l’homme politique polonais Bronislaw Geremek et l’ancien ambassadeur d’Israël à Paris Elie Barnavi que j’ai réalisé l’importance de leur engagement européen. Je découvrais par la même la longue complicité entre les deux hommes, la clarté de leurs vues et leur confiance dans le projet européen. Dans l’ouvrage présenté ici, publié en septembre 2008, il rend hommage à son vieil ami, décédé en juillet dernier, tire un bilan général de la crise de l’Europe jusqu’à ses développements les plus récents, à savoir le non irlandais au Traité de Lisbonne. Il tente d’en analyser les causes, et propose sept pistes de réflexion pour en sortir et redonner à l’Union européenne une ambition, une âme, une énergie. Elie Barnavi commence par répondre aux nombreux doutes apparus lors de la campagne sur le Traité constitutionnel : la question de l’élargissement. Une harmonisation est en cours par le niveau de vie, les performances économiques, la bonne gouvernance. « L’Europe n’est pas qu’une zone de libre-échange, c’est une civilisation fondée sur une identité partagée, un socle de valeurs démocratiques et laïques » -La question sur les racines de l’Europe:Les quatre strates qui fondent […]