Le passé devant soi de Gilbert Gatore

Publié le 5 novembre 2008

Il s’agit d’un premier roman écrit à 26 ans par un survivant de la tragédie rwandaise, qu’il a fuit avec sa famille en 1994. Le passé devant soi de Gilbert Gatore est un premier roman d’une série annoncée : « figures de la vie impossible » Le roman évoque les évènements sanglants de son pays, mais sans jamais donner son nom, ni celui des belligérants. Le Niko, muet de naissance, au sourire hideux, souffre de ses handicaps et de l’abandon de son seul parent, le père. Il rejoindra le camp des massacreurs pour trouver dans le statut de bourreau, une place sociale, un pouvoir inattendus. Quand il n’y a plus personne à massacrer et pour fuir ses propres remords physiquement insoutenables, il se réfugie dans une île habitée par des grands singes. Devenu leur prisonnier il se voit appliquer par eux une justice implacable et payer dans une mort lente et douloureuse sa culpabilité . L’autre personnage principal est une jeune femme Isaro victime sauvée par un couple de Français, amis de ses parents assassinés sous ses yeux. Ils la ramènent à Paris, l’adoptent, l’entourent de leur affection mais cette dernière les abandonne, interrompt ses brillantes études un jour qu’elle entend par […]