Le Roman d’un pianiste par Mikhaïl Rudy

Publié le 28 février 2010

L’autobiographie de Mikhaïl Rudy me donne une envie folle de courir à ses concerts, de découvrir les interprétations personnelles à la Glenn Gould de ce grand pianiste russe. Elle m’a convaincue qu’il devait mettre dans ses concerts la même énergie généreuse que dans le récit de sa vie. Ses concerts et ses enregistrements lui ont valu d’innombrables récompenses et le statut de soliste international au plus haut niveau. Mais ce n’est pas tant son glorieux palmarès qui constitue l’intérêt principal de son autobiographie que son témoignage saisissant de l’époque brejnévienne et de la flamme individuelle qu’il communique au travers le récit de sa vie. C’est elle qui lui a permis de résister au rouleau compresseur soviétique et aux serres du KGB. Son histoire individuelle se lit comme un roman policier. Avec des mots simples, Mikhaïl Rudy raconte son incroyable parcours depuis sa petite enfance passée dans un souterrain d’une ville industrielle de l’Ukraine du Sud, Stalino. Son premier contact avec la musique eut lieu à ses quatre ans, en 1957. Mikhaïl Rudy entendait son voisin s’entraîner au violon et lui répondait sur le piano familial. Ses dons musicaux ainsi découverts lui valent de se faire inscrire dans le collège musical […]