Les aventures miraculeuses de Pomponius Flatus, par Eduardo Mendoza

Publié le 21 mai 2009
Mots-clés:

eduardo_mendoza_grandeUn roman franchement jubilatoire du début à la fin. Au premier siècle de notre ère, le philosophe et naturaliste Pomponius Flatus, entreprend un voyage aux confins de l’Empire romain à la recherche d’eaux miraculeuses qui le libéreraient de ses très gênants soucis intestinaux.

Le hasard conduit ses pas à Nazareth, en Galilée. Un riche propriétaire local vient d’être assassiné et le tribun Appius Pulcher doit procéder à l’exécution du suspect, Joseph le charpentier. Un délai lui est accordé, puisqu’il doit confectionner lui-même la croix sur laquelle il doit être supplicié. Ce qui donne le temps à son charmant fils du nom de Jésus de convaincre notre philosophe de mener l’enquête moyennant finances et de découvrir le véritable coupable.

Grâce à une éloquence brillante, il réussit à faire parler des personnages tous aussi truculents les uns que les autres.

C’est ainsi qu’on en retrouve de très connus : Matthieu, Judas, Barabas, Zaccharie mais pas dans les rôles habituels. Pastiche de roman historique et de roman policier, parodie de best-seller et de récit apocryphe, les « aventures miraculeuses de Pomponius Flatus » d’Eduardo Mendoza relèvent à la fois des Monty Python pour le burlesque et de l’« histoire naturelle » de Pline l’ Ancien pour son érudition et son réalisme naïf. L’enquête est suffisamment bien construite pour régaler le lecteur jusqu’à la révélation finale « à la Hercule Poirot ». Il faut noter également l’excellente traduction par François Maspero.