Les battements du temps par Jan Claude Ameisen

Publié le 31 août 2014

ameisenJ’écoute depuis deux ans l’émission du samedi matin, de 11h à midi sur France Inter, animée par Jean Claude Ameisen, d’emblée subjuguée par la clarté et l’intérêt  des propos, la beauté de l’expression, ravie de voir réunis les sujets scientifiques les plus pointus  et les questions de culture générale les plus larges.  «Jean Claude Ameisen est médecin et chercheur, professeur d’immunologie à l’Université Paris Diderot. Il est  également président  du comité d’éthique  de l’INSERM  et membre du comité consultatif national d’éthique. »

« Les battements du temps » évoque les mystères du temps, de la mémoire, les origines de l’Univers, des étoiles, le monde des oiseaux, des fleurs, l’évolution des espèces.

Des écrivains, des poètes, des neuroscientifiques, des spécialistes de l’évolution du vivant et de l’écologie, des juristes offrent des regards croisés et participent à la définition de l’humanité.  Darwin est le passage obligé de cette définition. L’émergence de l’homme  succède à celle de l’animal, sous forme de glissements graduels. Les différences entre eux sont de degré et non de nature. On retrouve en eux des caractérisations physiologiques, comportementales, mentales proches ou équivalentes, des capacités proches à s’émouvoir, raisonner, utiliser des outils, à faire émerger une culture et des liens sociaux. Jean Claude Ameisen  mobilise les découvertes les plus récentes sur le monde animal pour étayer celles de Darwin.

Suivent deux exemples rapportés dans ce livre. Nous savons comment les oiseaux apprennent  à chanter, développent leurs propres chants musicaux, dans le but de séduire les oiselles.  Dans les stratégies de séduction, rentrent démonstrations acrobatiques et musicales, danses, soin du plumage, élaboration de jardins pour les oiseaux jardiniers d’Australie. Une allée bordée de végétations, d’objets colorés, de  cailloux  ordonnés  selon les lois  de la perspective.

Plus l’émotion esthétique  ressentie par l’oiselle sera forte, plus beaux et robustes seront les oisillons à naître.

L’exposé de  concepts scientifiques plus complexes est mis à la portée du plus grand nombre. Je suis reconnaissante à J.C. Ameisen  d’avoir pris le temps de reformuler en termes compréhensibles quelques  notions un peu difficiles, en tout cas, nouvelles pour moi. Je continuerai à parcourir ses livres, persuadée qu’ils m’aideront à satisfaire ma modeste curiosité scientifique. Enfin, l’autre intérêt du livre est de nous transmettre une forme d’ouverture et d émerveillement devant la beauté et les mystères du monde.