Le Baroque et la mort

Publié le 27 avril 2009

J’avoue ne pas vibrer aux excès décoratifs, à la surcharge expressive des églises de la contre-réforme mais le baroque recouvre pour moi une civilisation, une époque et surtout une posture, face à la mort, face à la vie, face à la beauté. Situons le baroque dans le temps et dans l’espace. La période se situe grosso modo entre 1550 et 1750 dans l’Europe entière. Elle englobe Montaigne en amont et Bach en aval, mais elle poursuit sa route en Amérique latine au XIXème siècle. Le baroque a pris des colorations différentes suivant les pays. Le Baroque français n’a jamais été aussi débridé que le baroque italien. Le dernier quart du XVII a vu le triomphe du classicisme en France. Mais même à ce moment là le baroque français a continué à vivre dans les opéras de Lully. Il y a donc des baroques. Une même vision du monde les réunit pourtant. Il y a une rupture entre la pensée de la Renaissance, enfermée dans le géocentrisme et l’immobilité de la beauté formelle et la vision du baroque. La vision baroque intègre les découvertes de Copernic, de Galilée et de Kepler. l’héliocentrisme, le mouvement perpétuel et le temps, donc la fragilité […]

Le lièvre de Patagonie par Claude Lanzmann

Publié le 27 avril 2009

Le lièvre de Patagonie est une œuvre autobiographique monumentale qui laisse entendre la voix puissante de son auteur, Claude Lanzmann en dépit de ses 84 ans. IL révèle un grand écrivain et fait partager sa passion de la vie, des valeurs humanistes essentielles, une énergie vitale exceptionnelle. Toute sa vie semble avoir été une suite ininterrompue de temps forts, d’engagements entiers dans des causes justes et courageuses comme la Résistance pendant ses années d’hypokhâgne, puis le maquis en Haute Loire, l’indépendance de l’Algérie, le combat de l’antisémitisme. Un reportage sur Berlin Est le fait journaliste et collaborateur des Temps modernes. Les rencontres avec de grands textes « les damnés de la terre » de Franz Fanon, « Réflexions sur la question juive » de Sartre furent le point de départ d’amitiés durables avec leurs auteurs. Et avec Simone de Beauvoir dont il fut le compagnon pendant 7 ans, puis l’ami proche jusqu’à la fin. Au couple existentialiste, il rend hommage : « ils m’ont aidé à penser, je leur donnais à penser ». Ils animent ensemble les Temps Modernes, dont il assume toujours la direction. On apprend ses origines juives, ses voyages en Israël, dans le monde arabe, l’aventure laborieuse, […]

Ne vous résignez jamais par Gisèle Halimi

Publié le 14 avril 2009

Le refus de se résigner et de se laisser recroqueviller par ses 80 ans est à l’origine de la décision prise par Gisèle Halimi un certain 27 juillet 2007 d’écrire ce livre. Elle l’a entrepris pour témoigner d’une vie consacrée au féminisme, livrer les réflexions qui ont présidé au choix de tous ses combats. Son féminisme, raconte-t-elle s’est nourri de la lecture du Deuxième sexe de Simone de Beauvoir, mais elle le considère très différent du sien :le sien est né d’une révolte violente dès sa pré-adolescence contre l’éducation reçue, la discrimination entre ses frères et elle, l’obligation entre autres de les servir.Elle est née dans la Tunisie des années 30. Son père Edouard, était un fabuleux conteur mais inculte ; sa mère Fritna, fille de rabbin était pétrie de croyances et de traditions. Pour obtenir gain de cause, elle tint une grève de la faim quatre jours. « Mon féminisme instinctif s’est construit en même temps que se construisait ma vie ». Il l’a amenée à investir dans les études, puis la profession d’ avocate politique, à plaider dans les grands procès faits aux militants de l’indépendance de la Tunisie, puis de l’ Algérie,à transgresser la loi quand elle […]

Seul dans le noir par Paul Auster

Publié le 31 mars 2009

August Brill est le narrateur, ancien critique littéraire à la retraite, 72 ans et handicapé depuis un accident de la route. Veuf, il vit chez sa propre fille et regarde des films à longueur de journée avec Katya, sa petite fille qui a le cœur brisé. La nuit, « seul dans le noir », il s’invente des histoires pour échapper aux remords, aux angoisses. Il fait surgir ainsi une Amérique parallèle, en proie à la guerre civile. August Brill est le narrateur, ancien critique littéraire à la retraite, 72 ans et handicapé depuis un accident de la route. Veuf, il vit chez sa propre fille et regarde des films à longueur de journée avec Katya, sa petite fille qui a le cœur brisé. Elle avait quitté son fiancé juste avant qu’il ne parte servir en Irak, où il a été enlevé, puis exécuté. Myriam est aussi inconsolable après cinq ans de divorce. Sous le même toit vivent donc trois êtres écorchés, rongés par le remords. August joue son rôle de tampon, il écoute et console. Insomniaque la nuit, notre narrateur « seul dans le noir » essaie de trouver le sommeil ou du moins chasser ses souvenirs et ses angoisses en s’inventant […]

De Schütz à Bach, la musique du Baroque en Allemagne par Gilles Cantagrel

Publié le 18 mars 2009

Nous avons découvert Gilles Cantagrel et sa passion pour le Baroque allemand à l’occasion de la dernière « Folle journée de Nantes » et d’une conférence qu’il y donna sur « Buxtehude, grand humaniste ». La lecture de son dernier ouvrage s’imposait tout naturellement. Né en Italie à la fin du XVème siècle, le Baroque a rayonné sur l’ Europe entière et même au-delà, engendrant ici ou là des styles différents suivant les pays. Il atteint avec un certain retard l’ Allemagne luthérienne à la fois réformée et ruinée par la guerre de Trente ans. Mais il y suscita une création exceptionnelle. Gilles Cantagrel, spécialiste du sujet propose un large panorama de la musique du Baroque en Allemagne en cinq parties. Les deux premières sont consacrées à la description de l’ Allemagne luthérienne et à la place prise par la musique dès le début de la Réforme. Non seulement Luther voulait que le peuple acquît une connaissance des textes sacrés, donc que chacun sût lire, mais aussi il recommanda l’usage le plus large possible de la musique. Faire chanter des cantiques donc partout et par tous. Il assignait ainsi à la musique un rôle éducatif, spirituel, rassembleur. L’engouement fut immédiat et une formidable émulation […]

le cerveau de Kennedy par Henning Mankell

Publié le 14 mars 2009

Un sombre thriller suédois traduit par Rémi Cassaigne avec comme toile de fond le naufrage de l’Afrique, aux prises avec le cynisme général et les ravages du sida. Henning Mankell s’est rendu célèbre par ses romans policiers centrés sur l’inspecteur Wallander. « La lionne blanche », « les chiens de Riga », « l’homme qui souriait » m’avaient réconciliée avec ce genre romanesque. Ses fictions ont trait à l’Afrique et la Suède contemporaines et aux questions de société. Ce roman diffère des précédents, puisqu’il a remplacé son enquêteur habituel par la mère de la victime. La narration est centrée sur la tragédie d’une archéologue suédoise autour de la cinquantaine, et sa quête de la vérité. Louise Cantor quitte son chantier de fouilles dans le Péloponnèse pour rentrer en Suède. Impatiente de revoir son fils, elle le retrouve mort dans son appartement de Stockholm. Henry s’est-il suicidé, comme tendraient à le faire croire les apparences, sa mère ne peut le croire, ou a-t-il été assassiné ? Avec l’obstination d’une archéologue, et l’énergie du désespoir, elle va mener son enquête, reconstituer un puzzle particulièrement épars. Elle commence par retrouver les traces de son ancien mari, le père d’Henry, caché en Australie. Puis de Stockholm, la piste les mène […]

Ailleurs, plus loin par Amy Bloom

Publié le 13 mars 2009

Ailleurs, plus loin par Amy Bloom est un roman d’aventures, au suspense bien ficelé, aux personnages attachants et en même temps un roman historique très documenté. Il nous raconte les tribulations d’une jeune juive, immigrée aux États Unis dans les années vingt. Chassée de son pays d’origine, la Russie par un pogrom dont elle est la seule survivante, elle décide de sacrifier son début d’intégration à New York quand elle apprend que sa fille est peut-être survivante, quelque part en Sibérie. Elle venait pourtant d’y acquérir une sécurité affective relative, ballottée entre un directeur de théâtre et son fils, un emploi de couturière dans leur théâtre yiddish. Elle décide donc de la retrouver, en traversant tout le continent américain, et en remontant par l’Alaska et le détroit de Béring. Amy Bloom nous fait voyager dans une Amérique sans scrupules dénuée de toute morale, dans un univers totalement masculin, où la place de la femme navigue entre le sexe et l’argent. L’auteur restitue avec beaucoup de réalisme les milieux sociaux où surnageaient les immigrants, les paysages urbains du Nord Est et du grand Ouest, les grands espaces vierges du Canada et de l’Alaska. Elle nous offre un très beau portrait de […]

L’Europe frigide par Elie Barnavi

Publié le 8 mars 2009

C’est à l’occasion d’un débat sur l’Europe organisé à Saint Brieuc en avril 2008 entre l’homme politique polonais Bronislaw Geremek et l’ancien ambassadeur d’Israël à Paris Elie Barnavi que j’ai réalisé l’importance de leur engagement européen. Je découvrais par la même la longue complicité entre les deux hommes, la clarté de leurs vues et leur confiance dans le projet européen. Dans l’ouvrage présenté ici, publié en septembre 2008, il rend hommage à son vieil ami, décédé en juillet dernier, tire un bilan général de la crise de l’Europe jusqu’à ses développements les plus récents, à savoir le non irlandais au Traité de Lisbonne. Il tente d’en analyser les causes, et propose sept pistes de réflexion pour en sortir et redonner à l’Union européenne une ambition, une âme, une énergie. Elie Barnavi commence par répondre aux nombreux doutes apparus lors de la campagne sur le Traité constitutionnel : la question de l’élargissement. Une harmonisation est en cours par le niveau de vie, les performances économiques, la bonne gouvernance. « L’Europe n’est pas qu’une zone de libre-échange, c’est une civilisation fondée sur une identité partagée, un socle de valeurs démocratiques et laïques » -La question sur les racines de l’Europe:Les quatre strates qui fondent […]

L’avenir de l’eau par Erik Orsenna

Publié le 22 février 2009

Au terme d’un périple de deux ans à travers les continents, Erik Orsenna nous propose un état des lieux : comment l’eau est-elle gérée ? En aurons-nous assez dans les années à venir ? Sera-t-elle l’objet des prochaines guerres ? L’eau est précieuse, l’égalité n’existe pas face à cette ressource. 2,6 milliards d’êtres humains vivent sans un système d’ évacuation des eaux usées, 25 000 êtres humains meurent chaque jour faute d’eau, dont la moitié sont des enfants. Pour comprendre et raconter, il a rencontré des spécialistes, des militants, des politiques mais aussi des simples citoyens. A travers de nombreux exemples donnés, une narration dynamique, limpide, très orale, il nous fait entrevoir les problèmes complexes noués autour de l’eau. L’eau est ce qui réunit religion et science, puisque tout le monde s’accorde pour dire qu’elle est à l’origine de tout. Le choléra, véhiculé par l’eau fait des ravages alors que les solutions existent, d’une simplicité désarmante. L’eau est à l’origine d’inégalités criantes, géographiques, climatiques, sociales. Un habitant de Las Vegas consomme 1000 litres par jour quand aux portes du désert de Namibie, la population tente de récupérer l’eau contenue dans l’atmosphère puisqu’il ne tombe que 20 millimètres par an. Mais […]

En panne sèche par Andreas Eschbach

Publié le 22 février 2009

En panne sèche est un thriller écologique, réussi, aux effets d’attente entretenus sur plus de 700 pages, nourri de toutes les interrogations conjoncturelles sur le tarissement des sources d’énergie et les conséquences inéluctables sur nos sociétés. Markus Westermann a quitté l’Allemagne pour les Etats-Unis. Jeune homme rongé par l’ambition, il n’ a qu’une idée en tête : « l’american dream », la réussite et la gloire. Il fait la rencontre de Karl Walter Block, un Autrichien au charisme magnétique. Ce dernier prétend avoir découvert une méthode révolutionnaire pour détecter de nouveaux champs pétrolifères. Markus, rapidement convaincu, engage la fortune de son héritage pour fonder avec lui une société. Les investisseurs, d’abord sceptiques deviennent très vite enthousiastes lorsque Block parvient à trouver du pétrole dans le Dakota du Sud, là où personne n’aurait pu en soupçonner l’existence. Mais un piège va se refermer sur eux quand ils acceptent un contrat avec l’Arabie Saoudite. Les effets escomptés avec la méthode Block se font attendre dans le désert saoudien. La CIA s’en mêle. Ce roman d’Andreas Eschbach fortement documenté s’appuie sur de solides bases théoriques et historiques. Le lecteur profite ainsi d’un éclairage pertinent sur les termes du débat écologique actuel, l’histoire de l’énergie fossile, […]