Un monde sans fin par Ken Follet

Publié le 27 janvier 2009

J’avais aimé « les piliers de la terre » écrit en 1992 et mes attentes pour la suite de ce roman étaient très nombreuses. Deux siècles plus tard, toujours dans l’Angleterre médiévale, on retrouve dans un pavé de 1200 pages, les descendants de Tom et Jack Builder à Kingsbridge. Deux siècles plus tard, au XIVème siècle, le petit village anglais de Kinsbridge n’a pas tellement changé depuis que Tom et Jack Builder ont reconstruit la cathédrale. Les descendants directs des deux hommes se rencontrent : Merthin Builder, constructeur de génie innove dans la construction des ponts de pierre et des flèches des églises. Il veut dédier sa vie à la ville qu’il aime et mener une existence paisible auprès de celle qu’il adore depuis l’enfance, Caris. Mais c’est sans compter avec la volonté d’émancipation de la jeune fille. Elle ne veut pas être une épouse au foyer, son rêve est de devenir médecin, chose impossible pour une femme à cette époque. Elle fréquente donc une « savante » vite considérée comme une sorcière… Une réputation qui rejaillira sur la jeune fille et l’obligera à prendre le voile. On retrouve les mêmes ingrédients dans « un monde sans fin » et dans « les piliers de la terre ». […]

Testament à l’anglaise par Jonathan Coe

Publié le 21 janvier 2009

Winshaw a 81 ans et elle est prise pour une folle parce qu’un soir de l’hiver 1942, son frère Godfrey a été abattu par la DCA allemande au dessus de Berlin et qu’elle reste persuadée quarante ans plus tard que le frère aîné Lawrence a été l’instigateur de sa mort. Une folle dans une grande famille, l’aristocratie anglaise en a vu d’autres. Mais voilà que Tabitha se mêle de commander à Michael Owen, un jeune écrivain dépressif, une histoire de la dynastie des Winshay qui occupe tous les postes clé de l’Angleterre des années 80 : les années Tatcher. Cette histoire va s’étaler sur 50 ans, comporter de nombreux flash-back, de nombreux entrecroisements d’époques, de personnes dans lesquels on se perd un peu. Jonathan Coe promène des personnages différents dans des époques et des milieux qui varient beaucoup, dans une ambiance de roman policier à la Agatha Christie, une sombre affaire de « meurtre en famille ». L’intrigue n’est qu’un prétexte pour explorer la vie politique anglaise de ces dernières années. Jonathan Coe dénonce la façon dont les gouvernements ont peu à peu démembré dans son pays les avancées sociales et culturelles. Au travers de chacun des membres de la famille Winshay, […]

L’enchanteresse de Florence par Salman Rushdie

Publié le 2 janvier 2009

Début XVIe siècle, un jeune Florentin qui se fait appeler Mogor dell Amore arrive à la cour d’Akbar, le grand Moghol, digne descendant de Gengis Khan au cœur de l’Hindoustan. Il est revêtu d’un costume d’Arlequin, magicien, et conteur d’une folle histoire qui pourrait lui apporter la gloire ou lui coûter la vie. Il prétend être le fils de l’enchanteresse de Florence, femme aux destins multiples. Cette princesse oubliée, la princesse aux yeux noirs Gara Köz, dont la beauté sans pareille fit basculer le destin d’un empire serait peut-être la mère du voyageur florentin et la grand tante disparue du roi moghol. A la cour de la cité impériale,le jeune audacieux se hisse très vite à un rang élevé. Il fait revivre le destin fabuleux de sa prétendue mère et nous transporte de l’Inde aux portes de l’Afghanistan, en Perse, en Turquie, puis à Florence en pleine révolution. Un coup d’état vient de faire tomber la jeune république et revenir au pouvoir la famille Médicis. On y frôle le souvenir terrible de Savonarole, on y côtoie le clan des Vespucci et de Machiaveli dans un chassé croisé entre fastes européens et songes orientaux. Par le biais de récits enchâssés aux […]

Les nains de la mort par Jonathan Coe

Publié le 29 novembre 2008

Londres est célèbre depuis longtemps pour l’effervescence de sa vie musicale, mais l’envers du décor n’est pas toujours reluisant. William, jeune compositeur ambitieux ne cesse de se heurter aussi bien dans sa vie quotidienne que dans ses ambitions professionnelles à toutes sortes d’avanies. Le roman commence par le meurtre de l’un de ces confrères assassiné sous ses yeux par deux nains cagoulés. On découvre tout un monde interlope de musiciens ratés, de barmaids écossaises et de louches managers. Pour William, la vie est un cauchemar. Les séances d’enregistrement sont pathétiques, hystériques, les musiciens minables, ses amours sans espoir, sa colocataire vit une totale tragédie et lui –même devient le principal suspect du crime dont il est le seul témoin. Conçu comme une véritable composition musicale avec intro, interlude, solo, reprise, les « nains de la mort » explore tout un pan de la société britannique méconnu. La satire sociale assez impitoyable est accompagnée d’un humour grinçant. Les nains de la mort par Jonathan Coe est également un thriller mené à un rythme resserré. L’auteur montre enfin une bonne connaissance musicale et une grande tendresse pour tous ces groupes rocks, underground de Londres de la fin des eighties, leurs tics et […]